Le parfum du temps ; essai philosophique??sur??l'art??de??s'attarder??sur??les choses

Byung-Chul Han

Traduction : Julie Stroz
Circe, 15,00 €

Lire sur le blog de Bruno

Ajouter au panier Ajouté !
La crise de notre époque est due en dernier lieu à l'absolutisation de la vita activa. Celle-ci nous conduit à un impératif de travail qui dégrade l'être humain au rang d'animal laborans. L'état d'hyperactivité de notre vie quotidienne retire à la vie humaine toute faculté de contemplation, toute aptitude à demeurer, à s'attarder sur les choses. Elle conduit à la perte du monde et du temps. Les prétendues stratégies déployées pour ralentir le temps ne dissipent pas la crise. Elles cachent même le vrai problème. Il est nécessaire de revitaliser la vita contemplativa. On ne sortira de cette crise que lorsque la vita activa aura intégré dans son moment de crise, la vita contemplativa.

Autres éditions

Du même auteur