Gauguin ; « ce malgré moi de sauvage »

Françoise Cachin

Gallimard, 15,90 €
Ajouter au panier Ajouté !
«Ma grand-mère était une drôle de bonne femme. Elle se nommait Flora Tristan...» Voilà pour l'ascendance maternelle. Clovis Gauguin, le père, est journaliste. Il meurt, en route pour le Pérou, en 1849. Paul a un an. Toute son adolescence, il gardera la nostalgie des tropiques. La suite, ce sera une vie de départs perpétuels : Copenhague, Pont-Aven, la Martinique, Arles et, en 1891, le grand départ, pour Tahiti. «Je pars pour être tranquille, pour être débarrassé de l'influence de la civilisation. Je ne veux faire que de l'art simple, très simple.» Ce «sauvage malgré lui» meurt aux îles Marquises, le 8 mai 1903.

Autres éditions

Du même auteur