Changer la ville, changer la vie : lectures en musique imaginées par Anne-Sophie Kehr

Dans le cadre des Journées de l'architecture

Je voudrais construire pour moi et entièrement de mes mains, pierre par pierre, brique par brique,
une ville comme moi. Je me ferais architecte, maçon, manœuvre, menuisier, stucateur, je ferais tous
les métiers, pour que la ville fût mienne, vraiment mienne, depuis les caves jusqu’aux toits, mienne
comme je la voudrais. Une ville qui me ressemblerait, qui serait mon portrait et en même temps ma
biographie.
(Curzio Malaparte,Une ville comme moi).

Changer de ville, changer de vie
Partir, l’ailleurs, la Californie, l’exil, le départ, la fuite, la guerre, les catastrophes naturelles,
les incendies, les tremblements de terre, les tsunamis..
Arriver en ville, une nouvelle ville, des villes nouvelles, fuir la ville, et soudain une vallée,
mais toujours sous le ciel de Paris, et enfin voir Syracuse.
Villes heureuses, villes joyeuses, villes détruites, villes reconstruites, villes nouvelles, villes
anciennes, centres villes, périphéries, villes historiques, villes étalées, villes rêvées, villes
imaginaires, villes invisibles, villes utopiques, villes abandonnées, villes toujours – foyers de
nos vies urbaines, jungle urbaine, strates urbaines…
Quand on arrive en ville, choisir la vie.

Voix :
Anne-Sophie Kehr / Jean-Philippe Meyer
Musique :
Christophe Azlu, guitare acoustique / Simon Pomarat, percussions