Penser à respirer

Janice Galloway

Traduction : Elisabeth Luc
Cambourakis, 22,00 €
Sur commande

Janice Galloway écrit avec force et intensité le parcours d'une femme à terre et qui essaie jour après jour de se relever.
Joy a une relation avec Michael, un homme marié. Ils profitent d'un voyage en Espagne. Joy est heureuse sous le soleil espagnol, allongée au bord d'une piscine.
Mais Joy reviendra seule. Sa vie est dorénavant marquée par le deuil, la perte, les faux-semblants.
A son amie, Marianne, qui lui demande de tenir le coup, elle répond : "Qu'est ce que je vais faire pendant que je tiens le coup, Marianne ? Qu'est-ce que je vais faire ?".
Elle continuera d'habiter la maison de Michael. Elle écrira son quotidien. Elle se battra contre elle et contre les autres en dissimulant sa détresse. Elle vivra sa nouvelle vie en apnée entre apesanteur et suffocation.
Et la prouesse de Janice Galloway est de ne jamais succomber à la noirceur : elle réussit au fil du récit à allier profondeur, grâce et ironie.
Pour preuve :
"Le dimanche, je fais des gâteaux.
(...) Je lis à voix haute les ingrédients et la marche à suivre rien que pour le paisir des mots. En deux heures, je peux faire un gâteau aux raisins secs, un autre au gigembre, des scones et des tartelettes à l'orange. Ensuite, je me lance parfois dans les confitures. Une épouse modèle qui se gâche."