Daniel Avner a disparu

Elena Costa

Gallimard, 13,50 €
Sur commande

Après 3 mois de lectures ensoleillées, je peux (sans peur d'être contredit) chanter (en parodiant Brigitte Fontaine) :

"Ah que la rentrée est belle !!!"

Mais tout de suite une question. Quel roman ouvrira le bal ?

Vous connaissez l'ardeur avec laquelle j'ai défendu, je défends et je défendrai Christine Angot.
Vous partagez maintenant avec moi la subtile violence de Sorj Chalandon.
Vous avez comme moi dans les presque 600 romans à lire vos chouchous...

Mais je voulais faire une place aujourd'hui à Elena Costa, jeune romancière. Elle publie son premier roman, Daniel Avner a disparu.
Et autant le dire tout de suite, c'est sans doute l'un des meilleurs romans de cette rentrée.
Il a fallu, je pense, beaucoup d'audace, de courage, de volonté à Elena Costa pour se lancer dans ce roman. Un roman volontairement dur, un roman assumé de page en page, de ligne à ligne...Un roman entêtant !
Un roman implacable sur une vie détruite par l'absence, le vide et le silence. Une vie détruite malgré les mains tendus. Une vie que personne ne pourra sauver.