Nous les menteurs

E. Lockhart

Traduction : Nathalie Peronny
Gallimard-jeunesse, 14,50 €

Une dynastie, les Sinclair, un été où quelque chose s'est passé, quatre menteurs...
Qu'est ce qui a bien pu arriver lors de l'été Quinze ?
Plus on lit, plus la curiosité devient irrésistible !
Je vous laisse avec l'incipit.

"Bienvenue dans la splendide famille Sinclair.
Chez nous, il n'y a pas de criminels.
Pas de drogués.
Pas de ratés.
Les Sinclair sont sportifs, beaux, sveltes. Nous sommes une vieille fortune. Nos sourires sont étincelants, nos mentons carrés, nos services de fond de cours agressifs.
Qu'importe si les divorces nous lacèrent le coeur au point que notre pouls se débat. Qu'importe si les comptes fiduciaires se réduisent comme peau de chagrins ; si les relevés de cartes de crédit impayés traînent sur la table de la cuisine. Qu'importe si les flacons de cachets s'amassent sur la table de nuit.
Qu'importe si l'un d'entre nous est terriblement, désespérément amoureux.
Amoureux
au point
que des mesures tout aussi désespérées
s'imposent.
Nous sommes les Sinclair.
Chez nous, personne n'est dépendant.
Personne n'a tort.
Nous vivons, du moins l'été, sur une île privée au large du Massachusetts.
C'est peut être tout ce que vous avez besoin de savoir."