Le salaire de la destruction

Adam Tooze

Traduction : Pierre-emmanuel Dauzat
Belles Lettres, 29,50 €
Sur commande

Adam TOOZE signe un livre magistral qui fera date.

Il analyse en profondeur l'économie du troisième Reich, aussi bien dans les hautes sphères de la finance internationale qu'au niveau de la fixation du prix du lait ou de l'essence.

Les légendes de la création d'emplois grâce aux chantiers autoroutiers, de la bonne santé financière du régime nazie dans un monde en proie à la crise ou du "miracle" de la production d'armes grâce à la rationnalisation due à Albert Speer sont passées au crible et ne résistent pas à l'analyse des faits et des chiffres.

Quant aux politiques d'extermination, les minutes de conférences produitent par Adam TOOZE sont glaçantes : la destruction de million de personnes est l'objet de discussions entre les tenants d'un certain pragmatisme (il faut de la main d'oeuvre !!) et les idéologues raciaux (il faut exterminer la "vermine").

Le rôle et la place d'Albert Speer font l'objet d'une étude approfondie à la conclusion inattendue.

Un ouvrage incontournable sur ce qui fut l'une des plus grandes catastophes à laquelle l'humanité ait eu à faire face.